Les différents types d'ampoule : toute l'information avant d'acheter des ampoules

ampoules

Fin de la commercialisation des ampoules à incandescences jugées trop gourmandes en énergie. Place désormais aux ampoules Fluo-compactes, halogènes ou leds, supposées plus respectueuses de l'environnement.

LES DIFFERENTS TYPES D'AMPOULES:

1. Lampes fluo compactes:

Il s’agit d’un tube fluorescent (tube contenant du gaz dans lequel on fait passer une décharge électrique afin de produire de la lumière) émettant de la lumière, dont le tube est miniaturisé, plié en deux, trois ou quatre, ou encore enroulé et doté d'un culot.

Pour quel usage ? Elles conviennent aux espaces où la lampe reste allumée longtemps. Elles sont moins performantes pour l'extérieur ou pour éclairer des lieux de passage où on allume et éteint souvent.

Avantages :
- Les ampoules fluo-compactes sont peu gourmandes puisqu'elles consomment entre 65 et 80% d'énergie de moins que les ampoules à incandescence.
- Durée de vie longue : selon les fabricants, de 6 000 à 15 000 heures
en fonction du type et de l'usage.

Inconvénients :
- Les plus anciennes émettent une lumière blafarde.
- Certains modèles seulement peuvent s'utiliser avec un variateur.
- Elles contiennent du mercure. Certes, en quantité minime : moins de 2 mg pour la plupart quand les vieux thermomètres en contenaient 2 g (mille fois plus). Mais en cas de casse, des précautions s'imposent : aérer longuement la pièce; ramasser les débris avec des gants et du papier absorbant; mettre le tout dans un sac et l'apporter à la déchetterie. Surtout, ne pas utiliser l'aspirateur qui envoie des particules de mercure en suspension dans l'air.
- Elles émettent des champs électromagnétiques. L'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) préconise de les tenir à au moins 30 cm de sa tête lors d'une utilisation prolongée (lampe de bureau ou de chevet, par exemple).

Recyclage : les déposer à la déchetterie ou les rapporter dans un magasin vendant ce type d'ampoules.

2. Lampes halogènes:

Une lampe halogène contient un gaz dit inerte type iode ou brome. L’halogène produit une lumière blanche se rapprochant le plus de la lumière du jour. Par rapport à une lampe à incandescence classique, la lampe halogène émet 20 % de lumière en plus pour une durée de vie variant de 1000h à 2000h. Certaines ampoules halogènes fonctionnent en 230 volts, d’autres, moins énergivores fonctionnent en 12 volts mais nécessitent un transformateur.

Pour quel usage ? Ces modèles au xénon, dits "basse tension", remplacent les anciennes ampoules halogènes, trop gourmandes en énergie, et les ampoules à incandescence classiques. Il en existe de toutes formes et dimensions.

Avantages :
- Diffusent une lumière blanche, douce et brillante, qui équivaut à celle des ampoules à incandescence.
- Allumage instantané.
- Utilisables avec un variateur d'intensité.

Inconvénients :
- Médiocre performance énergétique (même si elles consomment de 20 à 25% d'énergie en moins que les halogènes d'autrefois) avec un classement en catégorie C. Les fabricants travaillent à les améliorer : elles devraient passer en classe B d'ici à 2016.
- Durée de vie beaucoup plus courte que les fluo-compactes ou les leds : moins de 5 000 heures (même si elles durent deux fois plus longtemps que les anciennes ampoules halogènes).

Recyclage : elles peuvent être jetées à la poubelle.

3. Lampes LED:

Une LED (Light Emitting Diode) est une diode électroluminescente. Une LED permet d’obtenir de la lumière avec un très bon rendement (la majeure partie de l’énergie mise dans la LED sera convertie en lumière). Les lampes LED ne contiennent aucun mercure toxique ou vapeur de sodium. Les LED sont considérées par beaucoup comme technologie d'avenir.

Pour quel usage ? Elles éclairent en faisceau. Il en faut donc plusieurs
pour une grande pièce ou un plafond.

Avantages :
- Record de durée de vie jusqu'à 50000 heures.
- Classement énergétique A : 80% d'énergie en moins que les ampoules à incandescence.
- Sans mercure.
- Allumage instantané.

Inconvénients :
- Leur luminosité (pour celles émettant un rayonnement à forte quantité de bleu) peut présenter un risque pour la vue des personnes sensibles, notamment les enfants.
- Seuls certains modèles sont utilisables sur des lampes avec variateur.

Recyclage : obligatoirement en déchetterie.

TOUT SAVOIR AVANT D'ACHETER :

Qualité de la lumière, intensité de l'éclairage, durée de vie… doivent figurer obligatoirement, entre autres informations, sur les emballages et les étiquettes.


1 - Le nombre de lumens : plus il y en a, plus l'ampoule éclaire. L'intensité lumineuse s'exprime désormais en nombre de lumens par watt. Le flux lumineux varie entre 14 et 25 lumens par watt pour une ampoule à incandescence, entre 60 et 70 pour une fluo compacte, entre 50 et 70 pour une lampe à leds. Ainsi, il faut environ 950 lumens pour retrouver un éclairage équivalant à 75 W.

2 - Les degrés kelvins : moins il y en a, plus la lumière est chaude. La "couleur" de la lumière s'exprime en degrés kelvins : la lumière du jour, par exemple, correspond à 5 500 degrés kelvins. Il faut 2 700 degrés kelvins pour retrouver l'ambiance "blanc chaud" des ampoules à incandescence avec une fluo-compacte ou une ampoule à leds. Au-dessus de 4 000 degrés kelvins, la lumière est dite "blanche/ blanche" : adaptée aux espaces de travail, à la cuisine, à la salle de bains ; au-delà de 6 000, la lumière tire sur le blanc-bleu.

3 - La consommation d'énergie : une ampoule A est plus économe. Les ampoules aussi sont répertoriées sur la classique échelle de A à G.


4 - La durée de vie : de plus en plus longue. Une ampoule à incandescence fonctionnait jusqu'à 1 000 heures. Selon les fabricants, les fluo-compactes durent de 6 000 à 15 000 heures et les leds de 6 000 à 50 000 heures (soit plus de vingt ans à raison de 6 heures par jour) !

5 - Le nombre de "cycles d'allumage". C'est le nombre de fois où on allume et on éteint. Cette information est essentielle lorsque la lampe est destinée à éclairer un lieu où les lampes sont allumées et éteintes fréquemment (hall d'entrée, toilettes…)

6 - Le temps de chauffage. C'est le temps que met la lampe pour atteindre 60% de son rendement lumineux. Préférer les ampoules à chauffage rapide pour les endroits où l'on ne reste pas longtemps (escaliers, entrées, caves, toilettes…).

7 - L'utilisation ou non en extérieur. Certains modèles d'ampoules peuvent être sensibles au froid. À prendre en compte si la lampe est destinée à l'extérieur.

8 - La compatibilité avec un variateur. Bien vérifier que vos ampoules sont compatibles : elles ne le sont pas toutes.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici J'accepte